Essaouira: la communauté juive marocaine célèbre la Hiloula

Des membres de la communauté juive marocaine, établis dans le Royaume ou en provenance des quatre coins du monde, ont entamé jeudi dans le village d’Ait Bayoud (province d’Essaouira), la célébration de la Hiloula du Saint Rabbi Nessim Ben Nessim.




Dans une ambiance de recueillement et de communion mais aussi de joie de se retrouver dans leur pays, des Marocains de confession juive venus de différentes villes du Royaume comme de plusieurs pays comme la France, le Canada, les USA, et le Brésil entre autres, fêteront ainsi, jusqu’à dimanche prochain, ce moussem annuel, le temps d’un séjour plein d’émotions et de fierté de renouer avec leurs origines.

Le Moussem annuel du Saint Nessim Ben Nessim offre l’occasion à ces Marocains de confession juive de réaffirmer leur engagement et détermination pour défendre la marocanité du Sahara et adhérer à tous les efforts déployés par le Souverain pour le développement, le progrès et la prospérité du Royaume.

Il se veut également l’opportunité pour ces Juifs marocains de transmettre aux générations montantes les nobles valeurs de paix, de tolérance, de coexistence et du vivre-ensemble qui ont distingué et qui constituent toujours le socle de la singularité du Maroc.

Lors d’une cérémonie organisée, jeudi soir, dans le sanctuaire du Saint Rabbi Nessim Ben Nessim, en présence notamment du gouverneur de la province d’Essaouira, Adil El Maliki et des autorités et élus locaux, Simon Lévy, président des Lieux Saints du Sud, a, dans une allocution lue en son nom, fait part de sa joie de la tenue de cette cérémonie religieuse.

Il a, par la même occasion, mis en avant la fraternité et la tolérance dans lesquelles vit le peuple marocain, toutes tendances et confessions confondues, et qui sont instituées « par notre Souverain, Guide Suprême et Commandeur des Croyants », tout en appelant la communauté juive marocaine installée aujourd’hui à l’étranger, « à venir au Maroc, leur patrie de naissance, creuset de leur culture, et à investir dans ce beau pays, combien prometteur par sa tolérance, sa stabilité et l’Etat de droit qui s’y édifie ».




« Nous les invitons, surtout, à mettre à profit toutes les garanties et les facilités que le gouvernement du le Roi offre aujourd’hui aux investisseurs », a-t-il dit, rappelant que  »le Maroc, terre natale, restera à jamais notre fierté à tous ».

Pour sa part, El Maliki a souligné que cet important événement spirituel revêt, cette année, un caractère exceptionnel dans la mesure où la Hiloula de Rabbi Nessim Ben Nessim coïncide avec le mois sacré du Ramadan, rappelant que pour les deux communautés, juive et musulmane, ce sont des moments forts de prière, de piété, et de recueillement, mais également de fraternité, de partage et de convivialité.

« Ce sont là les valeurs de notre pays, le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, n’a cessé de prôner indépendamment de nos religions et de nos origines », a-t-il dit.

Et de poursuivre que « si notre pays a su maintenir et consolider ces valeurs de fraternité et de tolérance, c’est grâce à l’intérêt particulier que porte le Roi à la préservation de l’héritage historique de notre pays et à la valorisation de son patrimoine », citant le programme de réhabilitation des médinas de différentes villes du Royaume récemment lancé par le Souverain et qui en est une parfaite illustration.

Il a fait savoir que pour ce qui est de la ville d’Essaouira, ce programme d’envergure concerne particulièrement le quartier Mellah en vue de rehausser son paysage urbanistique, de requalifier les équipements de proximité et de mettre en valeur son patrimoine culturel et cultuel, notamment la Synagogue « Slat Al Kahal ».




À lire aussi:













%d blogueurs aiment cette page :