Déclaré mort, un MRE dépossédé d’un terrain à Kénitra

Un MRE résidant en France, vient de revenir au Maroc pour découvrir avec grande stupeur qu’à la place d’un terrain vide lui appartenant il y avait un immeuble de 5 étages en construction. En s’informant auprès de l’administration, il apprit également qu’il était mort et enterré.




Non seulement, l’homme en question est officiellement mort au Maroc mais il aurait même un héritier, un seul, sorti de nulle part mais celui-là même qui entreprit de bâtir un immeuble de 5 étages sur le terrain de 274 mètres carré lui appartenant à Kénitra. Un terrain d’une grande valeur vu son emplacement stratégique…

En France depuis 40 ans, l’homme a acheté ce terrain pour pouvoir le fructifier et a alors entrepris des démarches pour faire annuler cet héritage. Il a même prouvé qu’il était encore en vie (avec un certificat de vie) et qu’il avait encore 4 enfants et que donc ce seul « faux » héritier qui a hérité du terrain n’avait aucun sens. Mais la construction de l’immeuble s’est poursuivie.

Par contre, la police s’est saisie de l’affaire et devant le tribunal, ses doléances ont été entendues, à en croire le site Ahdath.info qui rapporte tous ces faits. A savoir qu’on l’a déclaré mort depuis août 2017 et qu’il avait acheté ledit terrain en 1982.




>> À lire aussi: