La police ouvre une enquête après l’agression d’Amine Radi

Réaction très rapide de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) qui a décidé d’ouvrir une enquête suite à la publication d’une vidéo montrant une agression de l’humoriste marocain Amine Radi. Celle-ci a eu lieu hier à Casablanca.




Dans un communiqué, la DGSN indique que le service préfectoral de la police judiciaire de Casablanca a diligenté une enquête «au sujet des accusations attribuées à un policier exerçant à la préfecture de police de Casablanca, suite à la publication d’une vidéo sur Facebook, montrant un individu prétendant être victime d’une agression physique et verbale de la part du policier précité».

Amine Radi affirme, vidéo à l’appui, avoir été insulté et agressé physiquement lors de son arrestation près du pont de Tit Mellil à Casablanca. La vidéo, toujours selon la DGSN, montre «des accrochages entre les deux parties après la tentative du diffuseur de la vidéo de filmer le visage du policier».

En plus de cette enquête, l’inspection générale de la sûreté nationale a été saisie et enquêtera sur «les dépassements professionnels attribués au policier, ainsi que les responsabilités et les mesures disciplinaires à la lumière des résultats des investigations».




À lire aussi: