Sri Lanka : les réseaux sociaux bloqués suite à des manifestations antimusulmanes

Facebook, WhatsApp et d’autres réseaux sociaux étaient bloqués lundi au Sri Lanka suite à des manifestations antimusulmanes dans le pays, encore endeuillé par les attentats de Pâques qui avaient fait environ 260 morts.




Des commerces tenus par des musulmans dans la ville de Chilaw (nord-ouest) ont été attaqués par des groupes de chrétiens, a indiqué la police. Dans la localité de Kuliyapitiya, un groupe de motards a attaqué des magasins, ont fait savoir les autorités, faisant état de l’arrestation de quatre personnes. Les prévenus ont par la suite été libérés, après que des habitants aient assiégé le poste de police où ils étaient détenus, ajoute-t-on.

Un couvre-feu a été décrété par les autorités lundi à Chilaw et dans les alentours, tandis que les réseaux sociaux ont été bloqués pour empêcher qu’ils soient utilisés pour propager des messages haineux ou violents. Une mosquée a pourtant été vandalisée.

Ces tensions religieuses interviennent alors que le Sri Lanka est encore sous le choc des attentats du 21 avril, lorsque des kamikazes se sont fait exploser dans trois églises et trois hôtels, en pleine célébration de la fête chrétienne de Pâques.

Le Sri Lanka, un pays à majorité bouddhiste, est composé à 10% de musulmans et à 7% de chrétiens.




À lire aussi: