Rabat: Remise d’appareils médicaux à plus de 350 diabétiques

Plus de 350 personnes démunies ont pu bénéficier d’appareils médicaux pour diabétiques, une initiative caritative lancée lundi à Rabat par l’association SOS Diabète.




Cette opération solidaire destinée aux familles nécessiteuses en ce mois béni de Ramadan, prévoit la distribution de 1.400 boites de bandelettes pour autosurveillance de glycémie et 8.000 lancettes pour tests glycémiques.

Selon le président de l’association, Seddik El Aoufir, l’auto-surveillance, l’une des quatre règles d’or du diabète, demeure d’une importance capitale en ce sens qu’elle permet à la personne diabétique de mesurer la glycémie à tout moment et en tout lieu.

D’un coût total de près de 200.000 dirhams, financés en partie grâce à des dons, l’initiative fait partie des actions de sensibilisation de l’association en direction des patients pour une meilleure prise en charge de la maladie et une meilleure prévention de ses complications.

Durant le mois du jeûne, l’association multiplie les actions de sensibilisation à l’instar de sa récente campagne de dépistage du pied diabétique, sous le thème « tous unis contre le risque du pied diabétique ». Elle avait lancé en mars dernier le « passeport du diabétique », considéré comme un outil de communication permettant aux différents professionnels de santé d’harmoniser les traitements.

Selon le ministère de la Santé, plus de 2 millions de personnes âgées de 18 ans et plus au Maroc sont diabétiques, dont 50% méconnaissent leur maladie, tandis que le nombre d’enfants diabétiques est estimé à plus de 15.000. Le diabète est une maladie chronique qui peut engendrer de nombreuses complications graves à long terme, telles que la cécité, les maladies rénales, les amputations des membres inférieurs, mais aussi une prédisposition aux crises cardiaques, aux accidents vasculaires cérébraux et donc une mort prématurée. Les enfants et les personnes âgées sont les groupes les plus vulnérables aux différentes souffrances associées à cette maladie.




À lire aussi:










%d blogueurs aiment cette page :