Des imams du monde entier formés à l’institut Mohammed VI

Chaque année, l’Institut Mohammed VI pour la formation des imams prédicateurs et prédicatrices, accueille une centaine de femmes et d’hommes pour une formation de trois ans sur la pratique de l’islam.




Créé en 2015 par SM le roi Mohamed VI, l’Institut, qui est sous la tutelle du ministère des affaires islamiques, assure la formation de 1300 personnes, en majorité des sub-sahariens originaires du Mali, Sénégal, Nigéria, Guinée, Gambie, et le Tchad, mais aussi de plusieurs pays européens.

Ayant tous la licence universitaire, les étudiants de l’Institut suivent un cursus diversifié qui couvre les études islamiques, l’histoire des religions, l’éducation sexuelle et la santé mentale, et perçoivent, en plus du logement gratuit, des billets d’avion, une assurance santé, une bourse mensuelle de 2.000 dirhams…

« Nous leur montrons que les concepts de démocratie et des droits de l’homme sont ancrés dans les valeurs de la religion islamique », explique le directeur de l’Institut, Abdessalam Lazaar.

Le Maroc a toujours été un exemple de tolérance religieuse, proposant plusieurs programmes de formation sur l’islam au profit des imams et des conseillers des deux sexes aussi bien d’Afrique que d’Europe.

« La communauté musulmane en France a besoin d’imams pour promouvoir les valeurs de l’islam et leur contribution à la vie en communauté et au bien-être spirituel de la société », confie, quant à lui, Aboubakr Hmaidouch, jeune étudiant originaire de France.




>> À lire aussi: