Service militaire: polémique autour des certificats d’exemption, Laftit met en garde

Depuis quelques jours, une polémique enfle au sujet de l’exemption temporaire ou définitive à accorder aux jeunes qui souhaiteraient se passer du service militaire. Très vite, le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit qui tient à garantir le principe d’égalité entre tous les citoyens, a mis en garde contre toute manipulation des certificats d’exemption.




Face à la polémique nourrie depuis quelque temps sur la délivrance des certificats d’exemption pour le service militaire, le ministre de l’Intérieur a donné de la voix. Abdelouafi Laftit a clairement signifié que « l’exemption relève des prérogatives de commissions composées des représentants de ministères, ainsi que de spécialistes ». Cette réaction du ministre fait suite à la volonté de certaines personnes de s’en soustraire.

En effet, depuis le 2 avril, toutes les listes des personnes appelées à remplir le formulaire de recensement ont été arrêtées par la commission centrale ad-hoc. Selon Al Massae, ces listes comporteraient « les noms des fils de personnalités et d’agents d’autorités ».

Pour le ministère de l’Intérieur, les listes transmises aux services des préfectures et des provinces « ont tenu compte du principe d’égalité entre les citoyens et d’équilibre entre les régions » et il ne serait pas acceptable d’exploiter des failles juridiques pour éviter le service.

Les personnes pouvant bénéficier d’exemption

Les personnes qui souhaitent bénéficier de l’exception doivent adresser leurs demandes aux autorités administratives locales, en l’accompagnant de pièces susceptibles de justifier leur incapacité physique. Une fois transférées aux commissions préfectorales, ces demandes seront examinées par les walis qui feront connaître les décisions finales.




>> À lire aussi: