Casablanca: Arrestation du «Don Juan de Zagora»

Un séducteur invétéré qui s’activait à Rabat, Casablanca, Tanger et Meknès vient d’être arrêté. Il s’était spécialisé dans la séduction des femmes riches, divorcées ou encore âgées.




La gendarmerie de Harhoura vient, selon le quotidien Al Akhbar, d’arrêter un homme de 43 ans, originaire de Zagora, accusé de trafic d’êtres humains, escroquerie, possession de produits illicites, vol, adultère et d’autres…

Il a été emmené, selon la même source, à la prison de Salé, avant toute présentation devant le juge en attendant que soient décousues toutes les affaires criminelles dont lesquelles il est impliqué et dont les victimes sont plus de 30 femmes.

L’affaire a éclaté quand une jeune femme originaire de Rabat, dans la trentaine, a déposé une plainte pour vol contre lui (un sac à main, un téléphone, des bijoux, de l’argent). Il lui aurait fait croire qu’il souhaitait l’épouser (elle est divorcée). Et il est venu en force : Voiture de luxe, tiré à 4 épingles… Se déclarant riche homme d’affaires de Casablanca.

Et l’enquête commença. On trouva sa voiture (une voiture de location) grâce à un système GPS qui y était installé et on procéda à son arrestation.

Lors de l’interrogatoire, il s’avéra que le cas de cet homme était plus complexe et dangereux que prévu. Ce n’était pas un simple voleur. Il était spécialisé dans la séduction et l’escroquerie de femmes (plus d’une trentaine), dont beaucoup âgées de plus de 50 ans, aidé par, selon ses dires rapportés par Al Akhbar, sa beauté et sa virilité. Il proposerait pour les attirer soit le mariage soit en mettant en avant ses prouesses au lit, à en croire la même source. Quand il est attendri, envers des jeunes femmes ou des mineures, il a affirmé qu’il se contentait de les voler.

Il est père de famille, a deux filles et aurait déclaré être obsédé sexuellement.




>> À lire aussi:




 




%d blogueurs aiment cette page :