Un avocat du Hirak du Rif obtient l’asile politique en France

Abdessadeq Al Bouchtaoui, avocat du Hirak vient d’obtenir l’asile politique après s’être exilé en France où il vit désormais avec sa petite famille.




Plus d’un an après sa première condamnation par le tribunal d’Al Hoceïma pour avoir «insulté des fonctionnaires et des représentants de l’autorité dans l’exercice de leur fonction», en plus d’avoir «menacé» et «insulté» des institutions publiques, l’avocat Abdessadek El Bouchtaoui annonce avoir obtenu l’asile politique en France.

Ce dernier avait quitté il y a quelques mois le Maroc juste avant d’avoir écopé d’une peine de 20 mois de prison et 500 dirhams d’amende par la Cour d’appel d’Al Hoceima.

Connu pour ses nombreuses interventions dans les médias étrangers et ses messages sur les réseaux sociaux, notamment Facebook où il se faisait le porte parole des militants du Hirak et de leurs familles.

C’est également sur Facebook qu’il a annoncé avoir reçu une réponse positive à sa demande d’asile politique, de manière officielle le 13 février dernier, ce qui lui permet d’obtenir un permis de résidence pour dix ans en France. «J’avais soumis ma demande à la Suisse et conformément au traité de Dublin, le dossier a été transféré à la France, où j’ai formulé donc ma requête le 21 juillet 2018, en compagnie de ma famille».

Bien avant son passage au tribunal, il avait choisi de quitter le royaume pour la Suisse puis la France où il obtiendra l’asile politique pour lui et sa famille.




>> À lire aussi: