Immobilier au Maroc : voici les villes où les prix ont augmenté (et baissé)

Dans sa note sur les prix de l’immobilier au 4e trimestre publiée il y a quelques jours, Bank Al-Maghrib (BAM) et l’Agence nationale de la conservation foncière, du cadastre et de la cartographie (ANCFCC) font état d’une légère hausse de 0,3% sur le plan national. Qu’en est-il des grandes villes ?




À Marrakech, les prix ont augmenté de 0,8% par rapport au trimestre précédent, avec dans le détail, une appréciation de 1,1% pour les actifs résidentiels et une baisse de 0,5% pour les terrains et 2% pour les biens à usage professionnel. Durant la même période, les transactions ont vu leur nombre augmenter sensiblement de quelque 18,6%, principalement due à la hausse des terrains. Bank Al Maghrib fait part d’une baisse de 5% des prix sur l’ensemble de l’année et un recul de 16% des transactions.

À Rabat, les prix ont connu une hausse de 0,7% au dernier trimestre de 2018 par rapport au précédent pour le résidentiel et de 2,9% pour les terrains. Comme pour Marrakech, le nombre de transactions est en forte hausse de 9,4%.

La capitale économique a connu une quasi-stagnation de ses prix avec une légère baisse de 0,4% pour le résidentiel et 3,2% pour les terrains, tandis que les biens à usage professionnel ont grimpé de 6,2%. Au niveau des transactions, Casablanca a enregistré une hausse de 7,2% principalement pour les biens résidentiels ou à usage professionnel.

À noter que sur l’ensemble de l’année, les prix ont affiché une progression de 1,3%, avec 1,5% pour le résidentiel, 1,4% pour les terrains et -0,9% pour les biens à usage professionnel.

Les données pour la ville de Tanger sont sensiblement les mêmes que pour les autres villes, avec quelques nuances tout de même. On note ainsi un accroissement de 0,9% par rapport au 3e trimestre 2018, avec des hausses de 0,8% pour le résidentiel, 0,9% pour les terrains, 3,4% pour les biens à usage professionnel. Durant cette même période, les ventes ont connu une forte hausse de 8,5% principalement grâce aux transactions pour les appartements.

Sur l’ensemble de l’année, les prix affichent une hausse de 1,8%, 1,7% pour le résidentiel, 2,3% pour les terrains, et 5,9% pour les biens à usage professionnel.

La capitale du Souss suit la même tendance que les autres villes marocaines. Agadir a enregistré une stagnation des prix des appartements au dernier trimestre 2018, comparativement au 3e trimestre de la même année. Les maisons, quant à elles, ont connu une légère hausse de 1,3%.

Les villas ont affiché une hausse de leur prix de 3%, tandis que les prix des terrains urbains ont enregistré une forte augmentation de 5,5%. Au niveau des locaux professionnels, les bureaux suivent cette tendance avec une hausse de 4,5%.

On note également une forte hausse des transactions pour tous les segments, que ce soit pour les particuliers que pour les professionnels. Ainsi, le nombre de transactions pour les appartements a progressé de 10,7%, 10,4% pour les maisons, et 45% pour les transactions sur les villas. Au niveau professionnel, les locaux commerciaux ont connu une légère hausse de 1,7%.