Le Momo challenge est de retour sur WhatsApp et Youtube

Parents, soyez attentifs à ce que vos enfants regardent comme contenu sur le web. Les autorités et des écoles lancent une mise en garde alors que le dangereux défi en ligne «Momo challenge» semble avoir repris de l’ampleur en Angleterre.




Le «Momo Challenge», un jeu macabre qui menace ses participants en les incitant à commettre des actes dangereux, est devenu un phénomène reconnu l’an dernier, particulièrement sur la plateforme de messagerie WhatsApp. Des enquêtes avaient même été ouvertes en France et en Argentine après la mort de jeunes, possiblement influencés par le défi en ligne.

Le défi a semblé disparaître après être devenu viral, mais voilà que des parents en Angleterre affirment avoir assisté à une résurgence du phénomène sur WhatsApp, mais aussi dissimulé à l’intérieur de vidéos en apparence inoffensive qui circulent sur les réseaux sociaux, notamment YouTube.

«Notre conseil, comme toujours, est de superviser les jeux auxquels joue votre enfant et d’être extrêmement prudent avec les vidéos qu’il consulte», a écrit sur Facebook la police de l’Irlande du Nord.





Les autorités encouragent également les parents à avoir une vue d’ensemble. Ils rappellent que ces défis en ligne sont souvent dirigés par des pirates informatiques qui cherchent avant tout à mettre la main sur vos informations personnelles. Il est donc important d’éduquer son enfant sur l’existence de ces techniques afin qu’il ne se sente pas obligé de donner des informations précaires.

Des écoles sonnent également l’alarme auprès des parents. «Nous sommes conscients que des défis horribles [comme le Momo Challenge] s’infiltrent à l’intérieur de vidéos pour enfants. Ces défis apparaissent sur YouTube Kids à mi-chemin dans des vidéos populaires comme Fortnight et Peppa Pig».

Plus tôt cette semaine, une mère américaine mettait en garde les parents sur la présence de séquences troublantes à l’intérieur de vidéos pour enfants sur la plateforme YouTube Kids, dont certaines enseignaient aux jeunes comment s’enlever la vie.

Au Maroc, le «Momo Challenge» ne semble pas être aussi répandu, du moins, pas sur YouTube. «Nous n’avons reçu aucun lien redirigeant vers des vidéos montrant ou faisant la promotion du “Momo Challenge” sur YouTube. Ce genre de contenu serait en violation de nos règles et retiré sur-le-champ», a indiqué YouTube Maroc.

Le «Momo Challenge»?
Grands yeux sortis de leur orbite, large sourire cauchemardesque, cheveux noirs collés sur une peau fantomatique : le visage à donner la chair de poule est devenu l’image du «Momo challenge».

Selon plusieurs témoignages, «Momo» met au défi les adolescents d’engager la conversation avec le personnage sur WhatsApp, sans quoi il fait parvenir des images violentes ou des menaces à l’interlocuteur si ce dernier refuse de suivre ses indications. Suivent de nombreux défis à réaliser, photo à l’appui, jusqu’au plus dangereux de tous : celui de s’enlever la vie et de filmer le tout pour les réseaux sociaux.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

MOTHER-BIRD by #LinkFactory/#KeisukeAisawa (2016, #MixedMedia #SFX #Sculpture) #BetweenMirrors ƑØLLØᙛ ► @Between.Mirrors ► @Mirror.Haus

Une publication partagée par ??????? ??????? (@between.mirrors) le


Ce défi n’est pas sans rappeler le «Blue Whale challenge», qui a enlevé la vie à plusieurs jeunes dernièrement à travers le monde. Ce défi intimait à ses «joueurs» — encore une fois des adolescents – de réaliser une série d’exploits durant 50 jours, le dernier étant de mettre fin à leurs jours.

Le terrifiant visage utilisé par le «Momo challenge» est tiré d’une sculpture de l’artiste japonais Link Factory.




>> À lire aussi: