Région de l’Oriental: Lancement de projets économiques pour 170 MDH

Des projets économiques, totalisant un investissement global de l’ordre de 170 millions de dirhams (MDH), ont été lancés, samedi à Beni Ansar (Nador), en vue d’impulser une dynamique de développement créatrice d’emploi au niveau de la région.




Ainsi, le wali de la région de l’Oriental, gouverneur de la préfecture d’Oujda-Angad, Mouad El Jamai, le président du Conseil régional, Abdenbi Bioui, et le gouverneur de la province de Nador, Ali Khalil ont procédé au lancement des travaux de construction d’une unité de recyclage des déchets textiles en fibres réutilisables, sur une superficie de 20.000 m2 avec un investissement de 90 MDH.

Le projet, dont les travaux d’exécution s’étaleront sur 12 mois, a bénéficié d’une subvention du Conseil de la région de l’Oriental d’une valeur de 10 MDH, et devrait créer 1.200 emplois directs et 300 emplois indirects.

Il a également été procédé à la signature de deux conventions, la première porte sur la création, au niveau de la commune de Beni Ansar, d’une unité industrielle de décorticage des crevettes avec un investissement de 20 MDH, dont une contribution de 5 MDH du Conseil de la région de l’Oriental, devant permettre la création, à terme, de 1.500 emplois.

La deuxième convention, paraphée entre le ministère de l’Industrie, de l’Investissement, du Commerce et de l’Economie numérique, le Conseil de la région de l’Oriental, la préfecture de la province de Nador et la Société d’aménagement du Parc industriel de Selouane, consiste en la création d’une plateforme logistique à Selouane.

Ce projet, qui nécessitera une enveloppe budgétaire de 60 MDH dont une contribution de 16 MDH du Conseil de la région, aura pour effet la création de 3.000 emplois et permettra aux investisseurs de bénéficier d’un prix abordable de 260 dhs le mètre carré au lieu de 560 dhs.

Dans une déclaration à la presse, Abdenbi Bioui a souligné que ces projets contribueront à la dynamisation de l’économie régionale et l’augmentation du niveau de vie de la population, faisant savoir que le Conseil de la région de l’Oriental a contribué au financement de ces projets à hauteur de 31 MDH.

Et d’ajouter que ces projets, qui s’inscrivent au diapason du nouveau modèle de développement, devraient permettre la création, au total, de quelque 6.000 emplois.

Pour sa part, la représentante de la société gérante de l’unité de recyclage des déchets textiles, Soukaina Hrich, a indiqué que le projet, « qui contribuera à coup sûr au développement de l’industrie textile dans l’Oriental et à la lutte contre le chômage », prévoit l’exportation des produits textiles notamment vers les marchés africains et ceux de l’Amérique Latine.




>> À lire aussi: