Création d’une base de données pour les manuscrits du patrimoine national

Le ministère de la Culture et de la Communication -département de la Culture- a pris des mesures visant à assurer la protection légale des manuscrits, et ce en créant une base de données qui regroupe l’ensemble des manuscrits, ainsi que des statistiques précises et des métadonnées y afférentes, afin de faciliter la consultation du contenu pour les lecteurs et les chercheurs dans le domaine.




La création de cette base de données s’inscrit dans le cadre de l’attention particulière accordée aux manuscrits, étant l’un des éléments de l’identité nationale et de la mémoire historique et civilisationnelle, ainsi qu’un vestige et un référentiel pour les chercheurs dans le domaine du patrimoine manuscrit, a indiqué le ministère dans un communiqué, affirmant qu’il veille à valoriser ce patrimoine à travers le soutien accordé aux programmes scientifiques à même de le préserver.

Le ministère vise, à travers cette nouvelle mesure, à renforcer la communication permanente entre les universités et l’ensemble des établissements scientifiques au sein des centres de documentation et des trésoreries générales, notamment les départements des manuscrits, tout en veillant à soutenir l’impression et la publication des manuscrits préparés, a ajouté la même source.

Par ailleurs, cette mesure a également pour but d’inciter les chercheurs à faire usage des textes scientifiques patrimoniaux dans le domaine des termes scientifiques modernes, et ce en mettant en place des dictionnaires spécialisés dans les domaines scientifiques, outre l’utilisation de leurs accomplissements en termes de patrimoine dans le développement socio-culturel, notamment grâce à l’aspect esthétique des manuscrits marocains.




À lire aussi:













%d blogueurs aiment cette page :