Maroc-Espagne: Une volonté commune d’insuffler une dynamique nouvelle à la coopération économique

Le Maroc et l’Espagne ont souligné, jeudi à Rabat, leur volonté commune d’insuffler une nouvelle dynamique à leur coopération économique en encourageant les partenariats et en renforçant les synergies entre les communauté d’affaires des deux pays.




Intervenant à la clôture du Forum économique Maroc-Espagne organisé par les organisations patronales des deux pays à l’occasion de la visite du Roi Felipe VI d’Espagne dans le Royaume, le ministre de l’Industrie, de l’investissement, du commerce et de l’économie numérique, Moulay Hafid Elalamy a appelé les entreprises marocaines et ibériques à développer une collaboration soutenue dans les différents secteurs qui présentent un potentiel de complémentarité et de croissance partagée.

« La mise en oeuvre de notre ambition commune est du ressort non seulement du politique mais également de la communauté des affaires qui devra prendre part à cette dynamique que connaissent les relations maroco-espagnoles dans le cadre d’une logique proactive », a affirmé M. Elalamy, invitant à cet égard les entreprises des deux pays à développer une collaboration intelligente, soutenue et mutuellement bénéfique au service de l’emploi et de la croissance partagée. Le ministre a noté que le Maroc et l’Espagne font de leurs relations bilatérales stratégiques un exemple de partenariat Nord-Sud, relevant que le partenariat stratégique multidimensionnel scellé hier sous la présidence de SM le Roi Mohammed VI et du Roi Felipe VI d’Espagne est un nouveau jalon dans le renforcement des relations bilatérales.

Ce partenariat, qui ouvre de perspectives plus larges à la coopération économique, insufflera sans nul doute un nouvel élan aux échanges commerciaux et à l’investissement, a-t-il souligné, notant que le Maroc offre dans divers secteurs des gisements inestimables à explorer à travers le rapprochement de l’écosystème marocain avec la base industrielle espagnole.

Le Maroc a considérablement amélioré son environnement des affaires en menant d’importantes réformes et en lançant des programmes d’infrastructures d’envergures dans des secteurs clés de l’économie pour assurer des conditions favorables à l’investissement, a-t-il dit, faisant observer que plusieurs secteurs sont dotés de stratégies qui offrent de réelles opportunités d’investissement notamment aux entreprises espagnoles. Pour sa part, la ministre espagnole de l’Industrie, du commerce et du tourisme, Maria Reyes Maroto, a salué les efforts déployés ces dernières années par le Royaume pour développer et moderniser son économie comme en témoignent les taux de croissance réalisés qui dépassent ceux des autres pays de la région Maghrébine et les investissements étrangers drainés qui sont parmi les plus importants du continent.




« Le Maroc est un pays qui ne cesse d’améliorer son positionnement dans le classement Doing Business de la Banque mondiale (60ème) à la faveur de multiples réformes qui touchent divers domaines. Le Royaume a aussi parié sur la modernisation de son économie et de ses institutions en éliminant les obstacles au commerce, en améliorant le cadre de l’entreprise et en lançant de grands projets structurants dans des secteurs vitaux de l’économie », s’est-elle réjoui, relevant que ceci a encouragé plusieurs entreprises espagnoles à s’installer et à investir au Maroc.

Mme Maroto a en outre indiqué que le Conseil économique Maroc-Espagne (CEMAES) est un important cadre de collaboration entre les entreprises marocaines et espagnoles qui va permettre aux deux pays d’approfondir la coopération, d’augmenter d’une manière significative l’interdépendance économique et d’améliorer la compétitivité vis-à-vis des autres pays.

De son côté, le président de la CGEM, Salaheddine Mezouar s’est félicité de l’excellence des relations liant le Maroc et l’Espagne, deux pays voisins qui ont pu s’adapter aux changements, aux exigences et aux demandes de leurs populations respectives, notant que l’Espagne est depuis cinq ans le premier partenaire commercial du Royaume, que les échanges commerciaux ont été multipliés par deux durant cette période et qu’ils sont appelés à se développer encore plus durant les prochaines années.

S’attardant sur la mise en place du CEMAES, M. Mezouar a souligné que celui-ci contribuera à renforcer davantage les relations entre les deux pays en fixant de nouveaux objectifs et en oeuvrant à diversifier les partenariats sectoriels et stratégiques, relevant que l’ambition adossée à cette structure est de pousser encore plus loin la coopération économique maroco-espagnole pour préserver d’une part la dynamique économique actuelle et d’autre part créer de nouvelles synergies en tenant compte des avantages comparatifs de chaque pays.

M. Mezouar a rappelé d’autre part que le Maroc, sous l’impulsion de SM le Roi Mohammed VI, se tourne par conviction vers son espace naturel l’Afrique, un continent au grand potentiel économique et en perpétuel changement pour contribuer à l’oeuvre de développement en Afrique et pour faire profiter les pays du continent de l’expérience et de l’expertise développées dans les divers domaines.

Les travaux de cette rencontre économique Maroc-Espagne organisée sous le thème « Maroc-Espagne: des partenaires stratégiques pour une croissance partagée », se sont articulés autour de deux sessions plénières, la première portant sur les nouveaux métiers porteurs de croissance et la seconde sur l’intégration industrielle.

L’accent a été mis lors de cette rencontre, qui a connu la participation d’officiels de haut niveau ainsi que les dirigeants des plus grandes entreprises publiques et privées des deux pays, sur les opportunités d’affaires et d’investissements offertes par le Maroc et l’Espagne et sur les moyens de promouvoir les échanges et les partenariats entre les acteurs économiques des deux pays. La cérémonie de clôture de cet évènement a été rehaussée par la présence du Roi Felipe VI d’Espagne qui a prononcé à cet occasion un important discours dans lequel il a abordé le développement remarquable qu’ont connu les relations maroco-espagnoles ces dernières années dans tous les secteurs tout en s’attardant particulièrement sur le partenariat stratégique bilatéral fondé sur la confiance, le respect mutuel, la solidarité et la complémentarité.




>> À lire aussi:




 




%d blogueurs aiment cette page :