L’Université Mohammed V de Rabat au cœur d’une affaire de harcèlement sexuel

Un nouveau scandale de harcèlement vient de secouer la toile.Un universitaire, directeur d’un mastère à l’université Mohammed V de Rabat, serait accusé d’avoir harcelé deux de ses étudiantes.




C’est l’Association marocaine des droits humains (AMDH) qui aurait révélé cette affaire, affirmant que deux étudiantes auraient témoigné auprès des militants qu’elles auraient été victimes de harcèlement par un professeur universitaire en « échange de bonne note ».

Ces deux étudiantes en mastère 2, qui sont inscrites en «management du capital humain et communication» à la faculté des Sciences de l’éducation, Rabat ont également affirmé qu' »avec d’autres collègues, victimes présumées d’abus de pouvoir ».

Selon l’AMDH, qui rapporte le témoignage de l’une des étudiantes, ce professeur universitaire l’aurait harcelée dans son bureau. L’étudiante a enregistré la conversation, et cet enregistrement se trouve en ce moment entre les mains des militants de l’association de défense des droits humains.

L’association atteste que dans cette enregistrement le professeur «semble tenter de s’approcher d’elle pour l’embrasser et la toucher puis exercerait une sorte de chantage pour la pousser à prendre l’initiative (…) l’individu tenterait aussi de présenter la situation comme un avantage offert à l’étudiante qui doit, selon lui, en profiter».

L’autre étudiante affirme, quant à elle, avoir «reçu un appel téléphonique du même professeur où ce dernier lui aurait fait des avances à connotation sexuelle», un dimanche, sans pour autant être capable d’en préciser la date exacte.

L’ONG affirme qu’«après avoir su que la jeune femme (la second victime) était en présence de ses parents, ce professeur lui a demandé de le rappeler. Il lui a glissé des compliments et lui a déclaré qu’accéder à ses avances lui apporterait des opportunités dans son parcours scolaire et professionnel».




>> À lire aussi: