Une affaire de harcèlement sexuel secoue l’ambassade du Maroc au Ghana

Une mission d’inspection du ministère des Affaires étrangères se rend aujourd’hui à l’ambassade du Maroc au Ghana secouée par une plainte pour harcèlement sexuel mettant en cause l’ambassadeur.




Citée par le site telquel.ma, une source au sein du ministère affirme que cette mission est composée de deux inspecteurs de l’inspection générale du ministère des Affaires étrangères et une cadre des affaires consulaires et sociales.

« Ils écouteront tout le monde pendant trois jours et reviendront avec des recommandations, » explique une source autorisée au ministère. « Nous avons pris soin qu’une femme fasse partie de la délégation compte tenu de la nature de l’affaire », explique cette source.

L’ambassadeur du Maroc au Ghana accusé de harcèlement sexuel

Dans sa lettre datant de début janvier, Jemimah Flintwood-brace, affirme avoir été « harcelée sexuellement à deux reprises en l’espace de deux semaines », détaillant deux scènes qui se seraient produites les 11 et 20 décembre dernier.

Dans une autre lettre dont Telquel détient une copie, celle qui est employée depuis septembre 2017 au service communication de l’ambassade indique avoir déposé sa démission auprès de l’ambassadeur.

Mohamed Farahat a, pour rappel, été nommé à ce poste en avril 2018 par le roi Mohammed VI.




À lire aussi: