Mlilya : un marocain de 17 ans lynché par 6 ou 7 policiers espagnols

Un jeune Marocain de 17 ans a été agressé par “six ou sept policiers” espagnols. L’adolescent, né à Mlilya, se trouve toujours à l’hôpital.



   
C’est l’oncle du jeune homme qui a porté plainte, lundi 17 décembre. L’homme a déclaré au journal local El Faro, que son neveu âgé de 17 ans a été sauvagement agressé la veille par au moins six policiers à la sortie du McDonald’s.

D’après cette plainte, le jeune garçon a été admis à l’hôpital Comarcal pour de pour de multiples contusions sur le corps (à la mâchoire, aux narines, dans la région orbitale, sur le bras, et sur le pavillon auditif avec perte auditive et des blessures musculaires).

L’homme raconte qu’il a passé toute la journée de dimanche à pêcher au port de Noray, avec son neveu et trois amis. Vers 00h15,  il a demandé à son neveu et ses trois amis de rentrer à la maison, « voyant qu’il se faisait très tard », rapporte le journal. Quelques minutes plus tard, un de ces amis est rapidement revenu, pour le prévenir que plusieurs hommes étaient en train de frapper son neveu.

Selon la plainte, « Le plaignant a pris sa voiture et lorsqu’il est arrivé au parking du McDonald’s, il a constaté que le garçon était battu par plusieurs personnes ». Quatre hommes « l’avaient immobilisé et deux ou trois autres, le battaient avec insistance, tandis que le jeune homme demandait de l’aide”,

Après avoir tenté de s’interposer, en vain, il se rend ensuite au commissariat de police et lorsque les policiers et les agents de la Guardia civil arrivent sur les lieux, « les agresseurs ont été identifiés, en tant que membres de la police nationale, en arrêt de service, et qui avaient bu, la Guardia Civil est partie en laissant l’affaire aux mains de la police”, ajoute le quotidien local.




Selon la même source, les policiers en civil auraient agressé le jeune homme après qu’il aurait demandé l’heure. L’un d’eux, visiblement très alcoolisé, lui a répondu « Saletés, retournez au Maroc ». Selon les personnes présentes sur place, le jeune homme s’est fait insulté avant de se faire sauvagement frappé. Il ne pouvait opposer durant l’agression aucune forme de résistance ni demander de l’aide.

Le jeune homme et une autre personne qui a voulu arrêter la bagarre ont dû être transférés aux urgences. Le premier aurait été menotté et emmené dans un fourgon de police jusqu’à l’hôpital, poursuit le journal.

“La Coalition pour Melilla (CpM) a appelé, hier, à ‘clarifier les responsabilités’ et a annoncé qu’elle allait demander une enquête à la police nationale et à la délégation gouvernementale » de Mlilya, conclut El Faro.



   
>> À lire aussi: