Antiterrorisme : Le Maroc, la France, l’Espagne et la Belgique créent un « G4 »

Dans un souci d’être plus efficace dans la lutte antiterroriste, le Maroc vient de mettre en place une cellule sécuritaire conjointe avec la France, l’Espagne et la Belgique. L’objectif est de neutraliser d’éventuelles attaques terroristes contre eux.



  
Lors d’une réunion, le 11 juin 2018, à Paris, le Premier ministre français Édouard Philippe et son homologue belge, Charles Michel, ont décidé d’étendre la coopération, déjà existante entre leurs deux pays, en matière de lutte antiterroriste à l’Espagne et au Maroc afin de contrer plus efficacement cette menace, en portant à son plus haut niveau le degré de coordination entre les services sécuritaires et de renseignement, aussi bien intérieurs qu’extérieurs.

Ces pays ont pris ensemble l’engagement «d’œuvrer à la mise en place d’une « quadripartite ministérielle » associant les ministres de la justice de la Belgique, de l’Espagne, de la France et du Maroc», peut-on lire dans cette déclaration. Cette instance ministérielle «devant permettre de matérialiser à haut niveau l’engagement de nos gouvernements et leur solidarité dans la lutte contre le terrorisme. D’agir auprès de nos partenaires pour que celle-ci puisse se tenir d’ici la fin de l’année», a ajouté la déclaration.

Les deux premiers ministres ont souligné que leurs deux pays «franchissent aujourd’hui une étape importante pour que notre coopération s’étende aux nouveaux risques en matière de terrorisme et de radicalisation violente». «Le lancement de travaux sur les détenus radicalisés violents en fin de peine illustre ainsi notre volonté d’adapter notre coopération à des problématiques sans cesse renouvelées», ont-ils ajouté.

Selon Al Ahdath Al Maghribia, la mise en place de cette cellule intervient en pleine période des fêtes de fin d’année, mais également suite à un rapport sécuritaire publié par Interpol, qui met en garde les pays concernés contre d’éventuelles attaques terroristes d’éléments appartenant à « Daesh » qui s’apprêteraient à mener massivement des attentats dans plusieurs pays européens. Le département d’Etat américain est même allé jusqu’à déconseiller à ses citoyens de voyager en Europe, en cette période de fin d’année, à cause des sérieuses menaces terroristes qui pèsent sur plusieurs pays du vieux continent. 

Pour rappel, six personnes appartenant à une cellule terroriste et préparant «des attentats d’envergure» ont été arrêtées par la police nationale espagnole et la direction générale de la sécurité intérieure du Maroc, a indiqué le ministère espagnol de l’Intérieur, le 6 septembre 2017. Par la suite, le ministère espagnol de l’Intérieur a précisé qu’une personne avait été interpellée à Melilla, à la frontière hispano-marocaine, et cinq autres avaient été arrêtées au Maroc.

En 2017, 186 terroristes ont été neutralisés et 9 structures terroristes ont été démantelées par les éléments de la BCIJ. D’après Khiame, le nombre de cellules terroristes démantelées a baissé depuis 2015 où 275 individus avaient été arrêtés.



  
>> À lire aussi:




  




  

%d blogueurs aiment cette page :