Angleterre : Pour ne pas s’installer au Maroc, elle accuse son mari de terrorisme

Sous prétexte de ne pas vouloir vivre au Maroc, une Marocaine qui réside en Angleterre a accusé son mari de terrorisme. 




Le quotidien arabophone Al Massae dans son édition de ce mercredi 5 décembre rapporte qu’une  Marocaine, vivant en Angleterre depuis plus de 23 ans et ne souhaitant pas vivre au Maroc, a porté de fausses accusationsqui coûteront à son mari 13 mois de prison.

Cette dernière a accusé à tort son mari d’appartenir à Daech et qu’il recrutait des jeunes et les envoyait combattre en Syrie et en Iraq. Il aura fallu 13 mois de prison, d’enquête et d’interrogatoires pour que la police britannique se rende compte enfin de l’innocence du mis en cause.

En effet, tout a commencé lorsque son conjoint, un ressortissant britannique d’origine irakienne, a manifesté le souhait de quitter l’Angleterre pour venir s’installer au Maroc avec sa petite famille. Une décision qui n’a pas été du goût de sa conjointe qui a demandé le divorce.

Face à l’insistance de son mari, l’épouse, bien décidée à ne pas quitter son pays d’accueil, est passée à l’acte. Elle s’est ainsi adressée aux services de police de sa ville pour « dénoncer son mari ». Puis a obtenu le divorce et la garde des enfants, avec une ordonnance restrictive contraignant le père à une mesure d’éloignement. Avant de s’enfuir au Maroc.

Blanchi de toute accusation, le mari s’est rendu au Maroc et a entamé une procédure judiciaire contre sa femme. La justice Marocaine lui a donné gain de cause et a interdit la femme de quitter le territoire avec ses enfants sans l’autorisation du père. Toutefois, la femme se serait enfuit avec ses enfants. Selon Al Massae, un mandat d’arrêt international est délivré contre elle par Interpol.




>> À lire aussi: