Message de Bouteflika à SM le Roi, sans réponse à l’appel au dialogue

Le président algérien Abdelaziz Bouteflika a envoyé dimanche à SM le roi Mohammed VI son traditionnel message pour l’anniversaire de l’indépendance du pays, sans y répondre à sa proposition de lancer un « dialogue franc et direct » entre les deux voisins.





Le 6 novembre, le Souverain a proposé la création d’un « mécanisme politique conjoint de dialogue et de concertation » afin d’améliorer les relations avec Alger. Son discours a coïncidé avec le 43e anniversaire de la « Marche verte », début de la prise de contrôle par le Maroc de cette région.

Les autorités algériennes n’ont toujours pas réagi officiellement à cette proposition.

Dans son message, M. Bouteflika rappelle simplement sa « détermination » à « consolider les relations de fraternité et de solidarité qui unissent » les deux voisins et à des « relations bilatérales basées sur le respect mutuel ».

Ces termes sont peu ou prou ceux utilisés dans les messages qu’adresse le chef d’Etat algérien au Roi du Maroc, à l’occasion des fêtes nationales ou religieuses.

Dans son discours, le Roi s’est dit « ouvert à d’éventuelles propositions et initiatives émanant de l’Algérie ».

La frontière terrestre entre l’Algérie et le Maroc est fermée depuis 1994 et la dernière rencontre entre les deux chefs d’Etat remonte à 2005.

Organisées par l’émissaire de l’ONU, l’ex-président allemand Horst Kohler, des discussions internationales sur le Sahara occidental, les premières depuis 2012, doivent réunir les 5 et 6 décembre à Genève le Maroc, le Front Polisario, l’Algérie et la Mauritanie.




>> À lire aussi: