Espagne: quatre ans de prison pour l’imam d’une mosquée de Vitoria

L’imam de l’une des plus grandes mosquées du Pays Basque vient d’être condamné par le Tribunal d’Álava rapporte le quotidien espagnol El Efe.

La plus haute instance judiciaire du territoire a condamné à quatre ans de prison un imam d’origine marocaine pour trois délits d’abus sexuels sur deux mineures. L’une des victimes, une élève de ce guide spirituel, n’avait que douze ans au moment des faits, début 2016. La seconde avait treize ans.




Il existe deux histoires différents de ses « relations ». La première s’est déroulée « les deux jours » d’un week-end de février lors de cours d’arabe et de lecture du Coran dans la mosquée où il exerçait en tant que guide spirituel. Profitant de sa condition d’instituteur et qu’il était seul dans la pièce avec une douzaine de mineurs, cet homme, de 52 ans, a touché la jeune fille dans ses zones intimes.

Les faits n’avaient pas été dénoncés par les parents des deux victimes, qui les avaient changées de mosquée.

Un mois plus tard, l’imam a rencontré la mineure aux alentours de la mosquée, en pleine rue. Il s’est approché de la fille, qui était accompagnée d’une amie, la deuxième victimes. Il leur a proposé de venir chez lui, afin de rendre visite à sa femme malade. Bien que les deux jeunes filles ont refusé, il a continué à insister lourdement.




Les deux jeunes filles ont arrêté une patrouille de la police locale, l’imam a été interpellé immédiatement. Les familles voulaient classer le dossier et étouffer l’affaire. La procureure d’Alava et présidente de l’association Clara Campoamor est intervenue et s’est constituée comme partie civile.

L’imam a nié toutes les accusations, il a été condamné à quatre ans de prison et à l’interdiction d’enseigner jusqu’en 2022. À sa sortie de prison, il sera placé en liberté surveillée pendant douze ans.

>> À lire aussi: « islam politique » en Autriche: imams expulsés et mosquées fermées