Le renforcement de la coopération parlementaire au centre d’entretiens maroco-salvadoriens

Le renforcement de la coopération bilatérale notamment dans le domaine parlementaire, a été au centre des entretiens, tenus récemment au Salvador, entre la députée et membre de la section marocaine du Parlement d’Amérique centrale (Parlacen), Najia Lotfi, et plusieurs responsables salvadoriens.

Lors de son entretien avec le président du Parlement du Salvador, Guillermo Gallegos Navarrete, en présence du vice-président du Parlacen, Mauricio Quinteros, Mme Lotfi a insisté sur l’importance de renforcer les relations de coopération entre cette institution législative régionale et le parlement marocain, soulignant le rôle majeur des parlements et leur contribution à donner une nouvelle impulsion aux relations entre le Royaume du Maroc et les pays de cette région.

La parlementaire marocaine s’est félicitée à cette occasion de l’initiative du président du Parlement du Salvador pour la création d’un groupe d’amitié parlementaire entre les deux institutions législatives, estimant que cette initiative est de nature à institutionnaliser la coopération et l’échange d’expériences entre les parlements des deux pays, dans le cadre de la diplomatie parlementaire.

De son côté, M. Quinteros a souligné que la création d’un groupe d’amitié entre la Chambre des représentants des deux pays constitue un pas en avant pour renforcer davantage la coopération et la coordination entre les deux institutions, mettant l’accent sur l’importance des échanges de visites pour hisser la coopération bilatérale.

>> A lire aussi: Le parlement marocain et le parlement d’Amérique latine et des Caraïbes conviennent d’établir des canaux de communication et d’interaction

Lors de son séjour au Salvador, Mme Lotfi a eu également des entretiens avec le vice-ministre des Affaires étrangères, en charge de la coopération et des relations économiques pour le développement, Jaime Miranda, et le secrétaire particulier du président du Salvador, Manuel Melgar Henriquez, au cours desquels elle a passé en revue le chantier de réformes politique, économique et sociale engagées par le Maroc, sous la conduite éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, et réitéré la détermination du Royaume à approfondir la coopération et la concertation avec les pays de l’Amérique latine dans les différents domaines.

Lors de ces entretiens, les deux parties ont relevé une convergence des points de vue sur les questions régionales et internationales d’intérêt commun, insistant sur le rôle que doit jouer l’intégration régionale dans un contexte de mondialisation pour assurer la paix, la sécurité et la prospérité en Afrique et en Amérique Centrale.