Monde: la Roumanie va transférer son ambassade à Jérusalem

Le gouvernement roumain a décidé de transférer à Jérusalem l’ambassade de son pays en Israël, emboîtant le pas aux Etats-Unis, a affirmé jeudi le chef des sociaux-démocrates au pouvoir, Liviu Dragnea.

« La décision est prise (…), les procédures commencent », a déclaré M. Dragnea, sur la chaîne Antena 3, alors qu’aucune annonce officielle du gouvernement n’a fait état de ce projet.

Selon le chef des sociaux-démocrates (PSD), qui joue un rôle déterminant dans la conduite des affaires de l’exécutif, le gouvernement de la Première ministre PSD Viorica Dancila a adopté mercredi soir « un mémorandum sur le début des procédures en vue du transfert de l’ambassade à Jérusalem ».

Interrogé par l’AFP, le porte-parole du gouvernement s’est refusé à tout commentaire. Ce document a été adopté par le gouvernement en l’absence du ministre des Affaires étrangères Teodor Melescanu, en visite en Tunisie.

La président des Etats-Unis Donald Trump avait fait sensation en annonçant en décembre le transfert de l’ambassade américaine à Jérusalem. Le Guatemala l’avait imité quelques semaines plus tard.

La Roumanie serait le premier pays de l’UE à emboîter le pas. Des rumeurs avaient fait état d’une telle intention en décembre.

Pour M. Dragnea, cette décision « a une énorme valeur symbolique », car « Israël a une forte influence sur le plan international », et « une très grande valeur pour l’administration américaine ». « Je pense que cette décision engendrera des bénéfices importants pour la Roumanie », a-t-il ajouté.

« Israël » revendique Jérusalem comme sa capitale, tandis que les Palestiniens considèrent la partie Est de la ville comme la capitale de leur Etat.

L’ONU, pour sa part, ne reconnaît pas l’annexion de Jérusalem-Est, qu’elle considère comme territoire occupé, et considère que le statut final de la ville doit être négocié entre Israéliens et Palestiniens.

« Il s’agit aussi d’une approche pragmatique. Comme nous tous, Israël aussi a le droit d’établir sa capitale où il le souhaite », a encore estimé M. Dragnea.

Selon les médias, la Première ministre Viorica Dancila devrait effectuer une visite officielle en Palestine occupée la semaine prochaine. La vice-ministre israélienne des Affaires étrangères Tzipi Hotovely a pour sa part effectué un déplacement en Roumanie la semaine dernière.

>> A lire aussi: Une vidéo contredit les critiques israéliennes contre la presse à Gaza

M. Dragnea avait déjà évoqué fin 2017 l’idée d’un transfert de l’ambassade à Jérusalem mais le président roumain de centre droit Klaus Iohannis avait laissé entendre qu’il s’opposait à une telle décision, soulignant que « le statut de Jérusalem doit être établi à la suite d’un accord direct » entre Israéliens et Palestiniens.

La Roumanie s’était abstenue fin décembre quand l’Assemblée générale de l’ONU avait condamné la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d' »Israël » par les Etats-Unis.