Tokyo: l’ambassade du Maroc au Japon préside une cérémonie à l’occasion de la Journée Arabo-Japonaise

L’ambassade du Royaume du Maroc à Tokyo a présidé, récemment, une cérémonie à l’occasion de la célébration de la Journée Arabo-Japonaise 2018 en présence de nombre d’éminentes personnalités dont, notamment le Premier ministre japonais, M. Shinzo Abe.

Contrairement aux années précédentes, l’ambassade du Royaume du Maroc a donné une nouvelle dimension aux festivités. Ainsi, un dîner a été offert en l’honneur de 250 éminentes personnalités telles les membres du gouvernement, 69 membres de la chambre des représentants et de la chambre des conseillers, les présidents des groupes d’amitié parlementaire Japon-Monde arabe, 50 présidents d’entreprises japonaises, des membres du corps diplomatique, des académiciens, des penseurs, des journalistes et des personnalités du monde des médias et des arts.

Dans une allocution de circonstance, M. Mohamed Rachad Bouhlal, ambassadeur de SM le Roi au Japon, a loué les efforts déployés par le Premier ministre japonais en faveur du monde arabe lié au Japon par des relations d’amitié, historiques et humaines, précisant que ces relations ont été couronnées par la création du Forum économique arabo-japonais en 2009, la signature d’un mémorandum de coopération entre la Ligue des Etats arabes et le Japon en 2013 et le lancement du dialogue politique arabo-japonais en 2017.

Au volet économique, M. Bouhlal s’est félicité de la hausse du volume des investissements et des échanges commerciaux hissant le Japon au rang du 4è partenaire commercial des Etats arabes et 5è investisseur, louant parallèlement l’importance de l’appui apporté par le Japon à la région arabe dans le but de garantir la paix et la sécurité internationales.

L’ambassadeur de SM le Roi a, également, expliqué que la stabilité de la région est tributaire d’une solution juste et durable à la cause palestinienne, saluant la position adoptée par le Japon soutenant la préservation du statut juridique d’Al Qods Acharif.

Dans ce contexte, M. Bouhlal a appelé le Japon à reconnaître l’Etat de Palestine en vue de garantir la paix dans la région dans la perspective de réaliser la stabilité et la paix mondiale.

>> A lire aussi: M. Amzazi se félicite de la coopération maroco-japonaise

Dans une allocution prononcée à l’occasion, le Premier ministre japonais M. Shinzo Abe a mis l’accent, pour sa part, sur la coopération entre le Japon et les Etats arabes qui représentent des partenaires fondamentaux de Tokyo, faisant savoir que les relations de coopération se sont élargies au-delà des domaines économique et commercial pour englober les volets historique, civilisationnel et humain.

M. Shinzo Abe a, aussi, mis en exergue sa volonté de renforcer le développement des ressources humaines et d’instaurer la paix au Moyen-Orient.

Le Premier ministre japonais a, en outre, mis l’accent sur les efforts déployés par son pays en faveur de la stabilité, de la sécurité et de la lutte contre le terrorisme, évoquant d’autres questions intéressant le monde arabe, notamment le Moyen-Orient, telles la reconstruction de l’Irak, la situation des réfugiés syriens, insistant sur la nécessité d’instaurer la paix et d’oeuvrer dans l’intérêt de la région et de la communauté internationale.

A cet égard, M. Shinzo Abe a indiqué que le Japon va apporter son aide en vue de favoriser la confiance entre les parties concernées au travers de l’initiative de corridor pour la paix et la prospérité proposée par le gouvernement japonais avec pour objectif instaurer la paix au Moyen-Orient et dans le monde.

Par ailleurs, le président du parlement japonais, Ōshima Tadamorin, a indiqué dans une allocution, que cet événement célèbre l’amitié entre le Japon et les pays arabes, exprimant la détermination de son pays à renforcer ses relations avec les pays du Moyen-Orient.

Il a, dans ce sens, mis en avant le soutien accordé par les pays arabes au Japon après le séisme du 11 mars 2011, ce qui traduit, selon lui, la profondeur des liens d’amitié entre le pays nippon et le monde arabe.

Même son de cloche chez la gouverneure de Tokyo, Yuriko Koike, qui a salué les relations arabo-japonaises et fait état de l’ambition de renforcer la coopération avec les pays arabes dans le domaine des techniques et des établissements environnementaux, ainsi qu’au niveau des manifestations internationales que le Japon s’apprête à organiser (les Jeux Olymiques – Tokyo 2020, à titre d’exemple).

Quant au ministre japonais des affaires étrangères, Tarō Kōno, il a présenté, à cette occasion, sa vision sur les relations internationales qui fait de la diplomatie à l’égard du Moyen-Orient l’un des piliers fondamentaux de sa politique étrangère, soulignant que pour le Japon, la paix et la stabilité de cette région revêtent un caractère important à même de garantir des sources stables de l’énergie, de protéger les routes maritimes ainsi que de lutter contre le terrorisme et l’extrémisme violent.

En marge de cette cérémonie officielle, l’ambassade du Maroc au Japon a organisé le 04 avril, en partenariat avec l’institut arabo-islamique à Tokyo, un colloque sur « le dialogue des civilisations et des cultures », marqué par la présence de 140 participants, dont le représentant du ministère des affaires étrangères, des académiciens, ainsi que des présidents d’universités et de centres de recherches japonais intéressés par les questions du Moyen-Orient et des approches du dialogue culturel et civilisationnel entre le Japon et les pays arabes.

Ce colloque a été une occasion pour mettre en exergue l’expérience marocaine dans les questions du dialogue des civilisations et son rôle pionnier dans la diffusion des valeurs de la paix et de la coexistence entre les cultures sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI.

%d blogueurs aiment cette page :