Mondial 2026: les médias américains égrènent les forces du dossier marocain

À six mois de l’annonce du pays organisateur de la Coupe du monde 2026, les médias américains commencent à sérieusement s’intéresser au dossier de la candidature marocaine, et n’hésitent pas à lui trouver de nombreux points forts.

Selon eux, le Maroc peut bien créer la surprise.

Si sur le papier, la candidature tripartite USA-Mexique-Canada à l’organisation de la Coupe du Monde 2026 semble favorite, compte tenu de la qualité des infrastructures dont disposent ces trois géants, la candidature marocaine n’est pas prise à la légère par les médias des Etats-Unis. Loin s’en faut. C’est ce que rapporte en tout cas le quotidien Al Massae dans son édition du week-end des 23 et 24 décembre. Que ce soit le magazine Forbes, le journal à grand tirage Chicago Tribune, et d’autres médias encore, tous s’accordent à dire que la candidature marocaine à elle aussi des chances de l’emporter.

Pour ce faire, le journal Al Massae a dressé les cinq principales forces du dossier marocain évoquées par les médias américains, à commencer par le nouveau système de vote adopté par la FIFA. Un système que les médias américains estiment favorable au Maroc puisque tous les pays voteront le 13 juin prochain, date de l’annonce du pays organisateur. Autre point fort de la candidature marocaine, la politique étrangère belliqueuse de Donald Trump. Un pays dont la popularité est en berne et ce n’est certainement pas le «Muslim ban» qui arrangera les choses pour la candidature nord-américaine.

Le troisième point fort qui fait peur aux médias américains est le soutien annoncé de la CAF (et ses 50 fédérations) à la candidature marocaine. Idem pour le continent asiatique qui, majoritairement, soutiendrait la candidature marocaine. Enfin, les médias américains mettent en exergue la position géographique du Maroc, situé en plein centre du planisphère.

À lire aussi:
Pourquoi le Maroc pourrait organiser le Mondial 2026